2020  —  Imbrication. Femmes, race et classe dans les mouvements sociaux

2020    Imbrication. Femmes, race et classe dans les mouvements sociaux. Paris : Le Croquant. 302 p.

Face à l’urgence de changer ce monde, comment lutter et avec qui, aujourd’hui ?

Appuyé sur plus de trente ans d’expériences de nombreux groupes, Imbrication décortique la complexité des identités, des loyautés et des intérêts de chacun-e dans les mouvements sociaux. Comment lutter comme femme sans trahir sa culture ? Comment se battre simultanément en tant que Noir-e et prolétaire ? Peut-on dénoncer à la fois le racisme, le capitalisme et le patriarcat ? Et surtout quelles alliances établir, autour de quel projet ?

Les femmes des Amériques du Sud, du Nord, du centre et des Caraïbes nous tendent ici un miroir exceptionnel pour mieux comprendre les dynamiques de « l’intersectionnalité » dans les mouvements sociaux.

Imbrication présente l’histoire insuffisamment connue de luttes guerrillères (Salvador), Indiennes-paysannes (mouvement zapatiste au Mexique) ou Noires, du Brésil aux USA, ainsi que les mouvements de femmes, féministes et lesbiennes du continent.

>> Plus d’informations

En espagnol : traduction en cours chez Madreselva (Argentine)